Téléphone : 06 14 76 36 41

  • Facebook Social Icon

© 2018 Esther de Castro -   Open Sophro      -        Tous droits réservés        -        Mentions légales

A quoi servent les pratiques de relaxation dynamiques en sophrologie ?

 

La sophrologie propose une démarche spécifique pour aller vers le meilleur de soi. A son retour d’Orient, Dr. Cayecedo propose les  premières relaxations dynamiques (RD) à partir de pratiques orientales,  en se détachant des aspects philosophiques ou religieux.  Ici le  terme relaxation signifie se libérer de plus en plus de ce qui nous empêche d’être, pour aller vers des nouvelles possibilités d'existence. Ces exercices constituent  les piliers  de la méthodologie pour développer notre conscience. Ils sont appréhendés progressivement d’une manière très précise, et peuvent se pratiquer en toute autonomie.

 

Chaque RD est réalisée en séances de groupe ou individuelles,  en position débout ou assis sur une chaise, en pleine lumière, sans musique douce ou autre artifice qui pourrait intervenir dans  l’expérience d’un vécu réel.  La pratique d’une RD complète peut durer jusqu’à 45 minutes environ. Toutefois, chaque participant reste libre d’adapter les propositions. La RD peut être abrégée pour la pratique en autonomie.

 

Ci-dessous je présente les RD les plus pratiquées:

 

Relaxation dynamique du 1er degré (RD1) : elle est inspirée du yoga indien et de la méditation Dyâna. Cette RD permet l’apprentissage d’une forme de concentration, et vise une nouvelle perception unifiée du corps vivant. La pratique de la RD1 permet de se réapproprier son corps et reconnaître ses sensations et émotions.

 

Relaxation dynamique du 2nd degré (RD2) : elle est inspirée du Dummo, une technique pratiquée par les moines tibétains. Elle permet l’apprentissage de la contemplation externe et interne. Cela permet  la découverte d’une nouvelle conscience de soi dans le monde, tout en valorisant notre image, de constater que le corps est limité et que la conscience est illimitée.  Elle propose une prise de recul sur soi et sur l’image que nous avons de nous-mêmes, pour être capable de reconquérir l’estime de soi. Cette RD développe aussi une prise de conscience de la spatialité.

 

Relaxation dynamique du 3eme degré (RD3) : elle est inspirée de la méditation zen japonaise et de la marche méditative kin-hin. Cette RD permet d’expérimenter l’unification   de notre corps et de notre esprit pour aller vers la pleine conscience de  l’instant présent. Cela permet de faire apparaître une nouvelle forme d’existence, expression de notre liberté.

 

Relaxation dynamique du 4eme degré (RD4) : proposée en 1985 à Paris, cette RD s’articule essentiellement autour des valeurs existentielles évoquées dans une posture d’ouverture et d’accueil, bras ouverts, en position debout. Cette pratique permet de nous relier aux valeurs qui guident nos actes et choix.

 

Dans l’accompagnement et l’entraînement, la proposition est de toujours pratiquer les RD comme si était la première fois, en ayant un nouveau regard bienveillant. Cela  permet la redécouverte en continu des phénomènes qui se manifestent dans notre conscience pour pouvoir développer de plus en plus nos capacités.

 

Source consulté : Sophrologie, lexique des concepts, techniques et champs d’application. D. Aubert, R. Esposito, P. Gautier, B. Santerre